⬅ Back

By: jean-marc_savoye

Type: biography

Note: mhh

Finished at: 2023â‹…07â‹…09


=> Récit d’une(plusieurs) psychanalyse et de la vie qui va avec

Quelque chose de dérangeant chez ces bourgeois privilégiés qui exploitent la souffrance (pour se donner bonne conscience?)
La léger mal être existentiel qui justifie de payer 2000€ par mois pour soi, comment ne pas penser à cette décadence face aux autres souffrances bien plus grandes.


Deux dernières tranches d’analyse nettement plus intéressantes. L’aide, la bienveillance, la réassurance des analystes, la compréhension, l’humilité profonde mais néanmoins hasardeuse (on ne comprends que ce qu’il y a dans notre tête, pas "la vérité" si elle existe).
Les jeux de mots (comme les rêves) qui veulent plus en dire sur notre interprétation que leur pertinence.

Mine de rien, le style est mauvaise, la relecture aussi (coquilles, manque des mots, quelques fautes, répétitions...)


Mais quel connard. Se plaindre de la "violence extrême" d’un père qui n’a fait que lui donner UNE fessée, ne l’a jamais rabaissé... Se comparer à un inceste, avec Barbara et son aigle noir!

---
Impression globale:
Dans ce bouquin il montre la futilité de la psychanalyse comme un divertissement, certes très intéressant, mais absolument pas une manière de soigner.
Dommage car elle est dans certain cas réellement salvatrice.

L’animal qu’il désirait être : un vautour. Alambiqué mais : il passe rapidement dessus mais au contraire, cela correspond parfaitement à sa vie, se goinfrer sur le dos de la veuve et l’orphelin, les réels, pas celui qu’il imagine être. Comment peut-on se poser en victime pour si peu.