⬅ Back

By: olivia_gazale

Type: essay

Note: génial

Finished at: 2023â‹…04â‹…06


L’amour comme passion, comme douleur, dans la littérature (parfois naïf et heureux, souvent déchirant)

L’amour comme obligation évolutionniste, tromperie pour perpétuer l’espèce. Puis comme obligation sociale par devoir d’enfanter (les mariages d’amour sont rares mais l’idéologie les représentent quand même)

L’amour comme violence, contre la raison, contre son estime de soi, une violence sacrificielle qui offre son cœur et corps à un étranger qui les domine.

L’amour comme réparation, à la séparation originelle, au manque, à l’incomplétude

Mythe de l’androgyne d’Aristophane, auquel Socrate répond que l’amour n’est pas que manque. Il est dès l’origine mélange de vide et plénitude, souffrance et joie.

S’aimer soi même, avant d’aimer l’autre, de lui demander de nous aimer à notre place